language selector
"MULTIGUIDA" ® Vino Olio Gastronomia Cultura Itinerari Tradizioni Curiosità
STRADA DELL'OLIO E DEL VINO DEL MONTALBANO - LE COLLINE DI LEONARDO

?? la d?couverte de la nature? -


Le Montalbano, pris dans son acception litt?rale et topographique, est une cha?ne montagneuse qui s?pare la plaine de Pistoia de la d?pression de Fucecchio, en direction nord ouest ? sud est. Les sommets les plus ?lev?s sont Poggio Ciliegio (627 m?tres), Pietramarina (583 m?tres) et Montefiore (536 m?tres). Autrement dit, en se d?tachant des Apennins tosco-?miliens sur le passage de Serravalle, le Montalbano divise la plaine de Pistoia et de Florence de la vall?e de la Nievole. Mais le Montalbano, ce ne sont pas uniquement des collines?: la partie qui se trouve en plaine a une nomenclature g?ologique tr?s vari?e, unique dans la zone du marais. Cette vari?t? constitue d?j? en soi une attraction importante qui, unie au patrimoine historique et artistique de la zone, fait du Montalbano un lieu ? visiter, ? parcourir et ? conna?tre. Du point de vue de la v?g?tation utilis?e pour les activit?s productives, on trouve surtout des oliviers et des vignes, alors que la v?g?tation spontan?e, bien repr?sent?e dans la ch?naie de Pietramarina (Carmignano) est compos?e de ch?nes, de ch?nes chevelus, de ch?nes rouvre, de houx, de c?dres et d?un riche sous-bois de lierre, de ronces, de g?raniums, foug?res et fragons. Toujours dans la zone sud du Montalbano, on trouve la ??macchia alberata?? (la tache d?arbres), comprise entre Camaioni et Artimino, qui comprend des cypr?s, des ch?nes verts, du gen?t, des arbousiers, de la bruy?re et des asperges sauvages. Plein de charme, le petit d?troit de la Gonfolino, au sud-est du Montalbano, est une v?ritable soupape pour tout le bassin de l?Arno. Face ? la confluence du torrent Ombrone et du fleuve Arno, ? Carmignano, on peut admirer le Masso delle Fate (le rocher des f?es), grande couche de gr?s qui, selon la tradition, fut cr?e afin de favoriser l??coulement des eaux et ?viter les alluvions. Non loin de Carmignano, ? Quarrata, il est possible de visiter la zone dite de la Querciola, qui comprend les lacs de Zela et de Bigiana, lieu de nidification de cigognes, h?rons, spatules blanches, ?chasses blanches, h?rons rouges et faucons des marais. La zone du Barco reale, cr?e par les Medici en 1626 comme r?serve de chasse d?limit?e par 50 kilom?tres de murs (il en reste aujourd?hui environ 30), est ?galement int?ressante pour sa faune et sa v?g?tation. Le Barco reale fut ensuite ??sbandito??, mis au domaine public dans les ann?es 1660. On pouvait y trouver des faisans, des perdrix, des ?tourneaux, des li?vres et des sangliers, et une v?g?tation faite de ch?nes, ch?nes chevelus, ch?taigniers, m?riers, ch?nes verts, pins, ormes, noyers, cypr?s et sapins, ainsi que de divers types d?arbustes. Au cours du temps, la faune et la flore du Barco Reale ont subi d?importantes modifications li?es ? l??volution historique et politique du lieu, mais beaucoup des esp?ces animales et v?g?tales ?num?r?es ci-dessus peuplent encore l?antique ??bandita??. On ne peut manquer d?effectuer une visite au Padule (marais) de Fucecchio, zone naturelle unique en Italie, o? vivent plus de 150 esp?ces d?oiseaux, parmi lesquels on trouve des h?rons, des piviers, des canards d?Am?rique, des vanneaux hupp?s, des petites poules sauvages, des foulques, des canards colverts, des gruidae et des cigognes noires. La flore est la flore typique des mar?cages, et comprend notamment une plante carnivore tr?s rare et de petites dimensions, l?otricolaria. Le marais est un bas-plateau compris entre la rive droite de l?Arno et les Apennins. Mar?cageux ? l?origine en raison des crues du fleuve Arno, il contraignit souvent les hommes ? prendre des mesures de sauvegarde du territoire. La plus ancienne de ces mesures remonte ? 1279 et correspond ? un ordre de d?molition des moulins, bassins de pisciculuture et autres obstacles ? l??coulement des eaux. Immanquable ?galement Monsummano Terme, avec ses thermes, v?ritable chef d??uvre de la nature, et ses itin?raires d?excursions sur le col qui porte son nom. En effet, Monsummano est le miroir visible des transformations g?omorphologiques survenues sur le territoire. C?est dans ce sens qu?a ?t? ?labor? un v?ritable parcours g?ologique ? travers les sentiers du territoire. Les Thermes de Monsummano se d?veloppent autour de la Grotta Giusti, lieu de rare suggestion en raison de la pr?sence de nombreuses stalactites et stalagmites r?gnant au-dessus d?un petit lac d?eau thermale. La grotte s??tend sur plus de 200 m?tres et est subdivis?e en trois zones (appel?es Paradis, Purgatoire et Enfer). La temp?rature int?rieure oscille entre 31? C e i 34? C, avec un taux d?humidit? proche de 100%. Un ph?nom?ne naturel encore inexpliqu? garantit un renouvellement continu de l?air. La connaissance de la nature du Montalbano ne saurait se passer d?une visite aux nombreuses fermes qui constellent sa campagne. Le paysage agraire, dispos? en terrasses, raconte la construction rurale et l?intervention de l?homme dans les cultures ordonn?es et syst?matiques, esth?tiquement attirantes que ce soit sous le profil de l?histoire productive que sous celui du panorama. Tr?s repr?sentative est ? cet ?gard la route dite Santa Lucia qui relie San Baronto et Larciano, chevauchant les collines entre for?ts de ch?nes et champs d?oliviers, en position dominante du c?t? du Padule. Typiques du paysage agraire toscan, on peut voir les cl?tures faites de mur ? sec, les terrasses et les talus herbeux. Le syst?me d?am?nagement du territoire est fait de petits centres, o? les habitations les plus anciennes sont souvent adoss?es les unes aux autres, avec un nombre important de demeures diss?min?es sur le territoire. Les centres habit?s constituent de ??petits mondes?? qui communiquent ainsi, m?me visiblement, leur matrice historique de r?ponse autonome aux besoins ?l?mentaires (alimentaires, administratifs et de d?fense). Comme il appara?t ? la lecture de documents du dix-neuvi?me si?cle, le paysage agricole du Montalbano ?tait un territoire principalement form? de bois de ch?taigniers, de charbonni?res, de m?riers, d?arbres fruitiers, de vignes et d?oliviers. Actuellement, apr?s un quasi abandon de plusieurs d?cennies des zones bois?es et une exploitation toujours plus rationnelle des terrains cultivables, les bois (surtout de ch?taigniers) r?cup?rent des espaces, en harmonie avec les terres cultiv?es.

LE PADULE DE FUCECCHIO: UNE LONGUE HISTOIRE DE LA NATURE, UNE ASSOCIATION POUR LA PROT?GER, UN CENTRE DE RECHERCHE POUR EN DIFFUSER LA CONNAISSANCE

La zone du Padule (marais) de Fucecchio, s?est form?e g?ologiquement il y a environ 60 millions d?ann?es, avec l??mergence ? la surface de la mer de l?actuelle vall?e de la Nievole. Le bassin d?origine fut petit ? petit combl? par les s?diments des cours d?eau. Les fleuves et torrents qui, nombreux, sillonnent la vall?e (le Pescia ? Pescia, le Collodi ? Collodi, le Pescia Nuova, le Borra, le Nievole et le Vincio) ne trouvant pas de d?bouch?, provoqu?rent la transformation de la zone en mar?cages, encore pr?sents aujourd?hui malgr? de massives et nombreuses tentatives d?assainsissement au cours des si?cles. En effet, le Padule est la plus grande zone humide et mar?cageuse d?Italie, un v?ritable patrimoine environnemental o? vivent une flore et une faune uniques dans toute la p?ninsule. La v?g?tation comprend des plantes de carex, des n?nuphars, de la salvinie nageante, des foug?res g?antes ainsi qu?un tr?s rare exemplaire de plante carnivore (Erba vescica). La faune compte des h?rons de quatre esp?ces diff?rentes, de nombreux autres types d?oiseaux des marais et des souris de risi?res, pour ne citer que certains des animaux qui conf?rent au Padule son identit? d?espace o? la nature est encore souveraine. Et c?est justement pour promouvoir la connaissance du Padule qu?a ?t? fond? ? Castelmartini le Centre de recherche, de documentation et de promotion du Padule de Fucecchio. Voulu par la Province de Pistoia avec la contribution de la R?gion toscane et inaugur? en 1990, ce centre promeut des initiatives vivant ? valoriser et ? conserver le marais. Il b?n?ficie de la contribution scientifique de nombreux experts en sciences naturelles, historiques, sociales et p?dagogiques. Beaucoup d??coles utilisent chaque ann?e le Centre afin de mieux conna?tre les caract?ristiques du marais gr?ce ? un laboratoire d??ducation environnementale soigneusement am?nag? en deux parcours, l?un naturel et l?autre environnemental. Le Centre fait ?galement office de base d?appui pour les excursions ? l?int?rieur du marais et du Montalbano.(Informations : Tel. 0573.84540). Parmi les itin?raires propos?s par le Centre de recherche, on signale l?Itin?raire naturel ??Le Morette??, ? effectuer ? pied, ainsi que l?Itin?raire historico-environnemental que l?on peut parcourir en voiture ou en v?lo tout terrain. Le premier est ? conseiller particuli?rement aux amateurs de birdwatching et de l?observation de la nature. Son parcours comprend le Port delle Morette, le Casotto del Criachi, le Casotto del Biagiotti, lieu d?observation de la faune. L?Itin?raire historico-environnemental conduit de Ponte di Cappiano ? Fucecchio, Massarella, Anchione et Ponte Buggianese(D?tails et approfondissements sur le site www.zoneumidetoscane.it) C?est le Consorzio di Bonifica del Padule di Fucecchio (Association d?assainissement du Padule de Fucecchio) ayant si?ge ? Ponte Buggianese, qui pr?side ? l?organisation et ? la gestion du Padule. Sa comp?tence s??tend sur un bassin hydrographique de 56.980 hectares, administrativement situ?s dans les Provinces de Pistoia (31.060 hectares), Prato (49 hectares), Florence (17 000 hectares), Lucca (4620 hectares) et Pise (4200 hectares). Les buts principaux de l?Association sont la manutention des installations hydrauliques ainsi que la protection hydraulique et environnementale du Padule. Outre le Padule, l?Association ?tend ?galement ses activit?s au lac de Sibolla. Le marais strictement dit s??tend sur 1800 hectares et sa profondeur maximale est de trois m?tres. L?Association dispose d?archives et d?un Mus?e qui contiennent les actes de l?association et les relatives interventions depuis la fin du dix-huiti?me si?cle ? aujourd?hui. Son si?ge se trouve ? Vione (info: 0572 93221).


L?AVIFAUNE DU MARAIS

gr?be castageux, butor ?toil?, crabier chevelu, aigrette garzette, ibis falcinelle, anser erythropus, tadorne de belon, canard chipeau, sarcelle d??t?, netta rufina, fuligule morillon, mouette, guifette noire, pigeon ramier, chouette effraie, martinet noir, hirondelle, huppe fasci?e, cochevis hupp?, bergeronnette grise, ?tourneau sansonnet, mergus albellus, faucon des marais, faucon kobez, porzana porzana, gallinule poule d?eau, avocette ?l?gante, b?casse, lymoncryptes minimus, chevalier gambette, merle, rouge-gorge, Salciaiola locustella, rossignol, gobe-mouche gris, remiz pendulinus, m?sange ? longue queue, tarin des aulnes, bruant des roseaux, gr?be hupp?, ixobrychus minutus, h?ron cendr?, phoenicopteridae, cigogne blanche, oie des moissons, canard colvert, canard d?Am?rique, canard souchet, fuligule milouin, chevalier guignette, traquet motteux, faucon p?lerin, guifette moustac, cuculinae, chouette, hirondelle de rivage, gu?pier d?Europe, pic vert, pipit farlouse, bergeronnette des ruisseaux, pie-gri?che ?corcheur, milan noir, buse variable, grues, marouette poussin, foulque macroule, pluvier dor?, barge rousse, b?cassine des marais, chevalier gambette, combattant vari?, tarier p?tre, fauvette ? t?te noire, rousserolle effarvatte, rousserolle turdo?de, roitelet triple-bandeau, accenteur mouchet, chardonneret ?l?gant, pinson des arbres, corneille mantel?e, cormoran, bihoreau gris, h?ron rouge, spatule blanche, cigogne noire, oie sauvage, sarcelle d?hiver, canard pilet, sarcelle marbr?e, fuligule nyroca, go?land leucoph?e, sterne hansel, tourterelle des bois, chouette hulotte, petit-duc scops, hirondelle de fen?tre, martin p?cheur, alouette, pipit des arbres, bergeronnette printani?re, harle bi?vre, busard cendr?, faucon cr?cerelle, r?le d?eau, marouette de baillon, ?chasse blanche, vanneau hupp?, barge ? queue noire, scolopacidae, chevalier arlequin, chevalier sylvain, tarier des pr?s, lusciniole ? moustaches, bouscarle de cetti, pouillot v?loce, panure ? moustaches, m?sange bleue, serin cini, bruant fou, geai des ch?nes..


Pagine dei risultati:    1 2 3
Richiesta disponibilità

Struttura:

Località:

  



prodotti tipici del MontalbanoProdotti Tipici

I vini del Montalbano
L'olio IGP
Cioccolato
Gastronomia
Artigianato

Montalbano ActualitésActualités

Evénements de l'Association
Evénements des Associés




Communiqués de presse Communiqués de presse



Provincia Pistoia